Des questions sur la Montagn’Hard? J’ai peut être des réponses…

images (5)Mon objectif pour cette année 2013 et maintenant bien fixé. Le 6 juillet prochain je serai sur la ligne de départ de la Montagn’Hard 100 avec au compteur pas moins de 108km et 8800m+ si le parcours ne subi pas de changement de dernière minute.

A 5h du matin nous serons environ 250 coureurs sur la ligne de départ dans le village de Saint Nicolas de Véroce pour nous élancer sur le grand parcours.

Puis s’élanceront ensuite les coureurs du 60 et du 37.

Cette course m’a tapée dans l’oeil 2 semaines après avoir franchis la ligne d’arrivée du Grand Raid des Pyrénées (80/5000+) en 2012. De suite je savais qu’un jour je serai au départ de cette course de fou dirons certains. Imaginez plutôt, presque le même dénivelé que l’UTMB mais avec 60km de moins et sur des sentiers bien technique.

Pourquoi? Tout le monde parle d’authenticité, d’une vraie course de montagnard, à la fois rustique et splendide.

Bref, tout ce que j’aime.

Fréquentant le forum Kikourou, j’ai pu échanger quelques mots avec Olivier, notre GO (Gentil Organisateur) de la Montagn’Hard. Suite à cela j’ai voulu vous faire partager une petite « interview » que voici:

naturellement-trail.com: En 5 ans, la Montagn’Hard est devenue une course incontournable des amoureux de dénivelé et surtout de beaux paysages. Peux-tu nous raconter comment est née la Montagn’Hard ? Comment se prépare également cet événement?

Olivier: En parcourant les sentiers autour de St Nicolas de Véroce, j’ai souvent eu envie de les faire partager à d’autres amoureux de la montagne et de l’effort. Ayant l’esprit d’entreprise, je me suis figuré que cela pouvait être une bonne idée de créer un nouvel événement avec des valeurs fortes. J’avais aussi envie de créer un événement pour le petit village haut-savoyard habité par des amoureux de leur montagne et souvent très sportifs eux-mêmes. Très rapidement un petit noyau s’est regroupé autour du projet et la bonne ambiance, des envies partagées ont rapidement eu raison de nos craintes de ne pas être à la hauteur. Nos premiers partenaires sont restés fidèles et nous aident à boucler le budget en offrant des prestations de bon niveau. Nous nous sommes tous retrouvés autour de valeurs communes : respect de l’environnement, des habitants, des coureurs, taille modeste pour préserver la convivialité, rapport privilégiés avec les 200 bénévoles qui nous sont très fidèles, beauté du parcours (paysage et sentier, il faut que ce soit agréable à courir et à regarder), le moins possible de route et de pistes, faire vivre un week-end festif au village, …

Un tel événement se prépare tout au long d’année. Notre petite équipe qui s’est étoffée au fil des années (nous sommes maintenant 8-10 dans le noyau dur) connaît bien son rôle, chacun à son domaine de responsabilité. Malheureusement, nous n’avons pas encore réussi à conserver le même parcours du 100km d’année en année, il y a donc tous les ans des nouveautés à traiter. Au fil des ans, nous avons aussi pu améliorer notre accueil et plein de petites choses en fonction des demandes des coureurs et de nos observations. Une réunion par mois, des reconnaissances, des réunions (préfecture, mairies, services techniques, Réserve Naturelle, …)et un travail permanent (dossier administratif, suivi des inscriptions, communication, présence sur les réseaux sociaux, …

Et puis j’aime créer, j’aime accueillir, j’aime les gens, j’aime cette vallée, ce village. Donc quoi de plus naturel ?

naturellement-trail.comConsidères-tu que la Montagn’Hard est un succés ? En combien de temps les dossards ont-ils trouvé preneur les années précédentes et en combien de temps penses-tu les faire partir pour cette édition?

OlivierJe ne sais pas si c’est un succès. En tout cas, la Montagn’hard est là où on souhaitait qu’elle soit au départ. Et ça, ça nous va bien. Nous avons fait le plein sur les 3 courses l’année dernière seulement. Les derniers dossards ont été attribués quelques jours avant la date prévue de fermeture. Cette année, les inscriptions vont deux fois plus vite. Je pense que le 100km pourrait être plein en avril.

naturellement-trail.comLe parcours 2013 a quelque peu changé depuis ses débuts. Est-ce une volonté de ta part?

Peux-tu nous dévoiler quelques pistes, surprises à propos de celui de cette édition?

Y aura t’il des nouveautés tant sur le parcours, l’organisation…?

OlivierLe parcours a changé chaque année pour l’améliorer et pour tenir compte des évolutions des contraintes que nous impose le passage dans la Réserve Naturelle des Contamines, zone Natura 2000. Aujourd’hui, nous connaissons le parcours idéal. Si on arrive à le faire valider par la préfecture de manière stable, il n’y aura pas de raisons de le changer … sauf si on en a envie !!

Cette année, nous reprenons la logique du parcours de l’an dernier avec un changement assez important du passage dans le Beaufortain. En attente des autorisations, on ne peut pas encore le promettre, mais ce nouveau passage est splendide, sauvage et exigeant. Nous tentons de réduire au maximum la remontée sur le col du Joly qui l’an dernier était le point noir du parcours à mon goût.

A part le parcours, peu de nouveautés cette année. Nous confortons l’apéro ouvert à tous, mis en place l’an dernier. Nous allons essayer de faire un point d’information séparé du PC pour les accompagnants et les coureurs.

naturellement-trail.comPourquoi avoir choisi ce tracé?

OlivierC’est celui que j’aimerais courir …

naturellement-trail.comQuel est, selon toi, le profil du coureur qui s’inscrit à une des épreuves de la Montagn’Hard ?

OlivierLes coureurs qui viennent nous voir sont plutôt à la recherche d’authenticité, de rencontres et d’une montagne brute. Nous n’avons quasiment aucune tension à gérer avec eux. Même lorsque j’ai suspendu la course pendant près de 2h en 2010 à cause de gros orages, tout s’est très bien passé. Certains ont même trouvé un abri improvisé dans une bergerie où ils ont été accueillis avec thé, café, fromage. Il y a de la joie, de la simplicité, du bonheur dans le regard des coureurs qui arrivent à St Nicolas et surtout quand ils franchissent l’arche d’arrivée.

naturellement-trail.comAs-tu voulu t’inspirer de certaines autres courses ou as-tu préféré lui donner une âme à part entière ?

OlivierJe ne me suis inspiré que de mes envies. Je ne sais pas à quelle course elle ressemble, ni de quelle course elle se démarque. Je m’en fiche. Ce qui m’importe c’est ce que m’en disent les coureurs qui viennent nous voir, et pour l’instant ce qu’ils m’en disent me donne envie de continuer.

naturellement-trail.comEn tant que coureur, gardes tu en tête certaines courses qui t’ont profondément marqué ? (Dans le sens positif comme négatif) et te sers tu de ces expériences pour faire du rendez-vous Montagn’Hard un événement que tous les participants garderont en tête pendant un long moment?

OlivierEn tant que coureur j’ai vécu des émotions formidables, j’ai rarement été déçu par un ultratrail. J’ai fait 6 fois l’UTMB, 4 fois le GRR, le Verdon, le GR73 de mon ami Gilbert Codet, le TOE non-stop, la 6666 et le GRO de mon ami Antoine Guillon,2 tentatives de record de la traversée des Pyrénées, pleins de choses différentes dans la conception … Les seules émotions moins bonnes que j’ai eues sont liées à mes blessures, jamais au trail lui-même. Ces courses m’imprègnent. J’y ai beaucoup d’amis. Je ne sais pas en quels points elles m’inspirent, mais elles font partie de moi, donc …

Ce qui m’inspire de manière très nette, c’est toutes les belles émotions que j’ai vécues et que je voudrais recréer pour les coureurs de la Montagn’hard. Quand un coureur vient mouiller de ses larmes de joies mêlées de leur sueur dans le creux de mon épaule quand je les accueille à l’arrivée, je sais que j’ai atteint mon objectif.

  

naturellement-trail.comLe trail évolue depuis quelques temps avec l’arrivée des challenges, des teams et des manufacturiers plus nombreux les uns que les autres. As-tu remarqué un changement se répercutant au niveau des coureurs venant participer à une de tes courses depuis la 1ere édition? Ressens-tu ce changement au niveau de l’organisation?

OlivierJe ne suis pas très friand de ces évolutions. En tant que coureur, parce qu’en tant qu’organisateur, cela n’a pour l’instant que très peu d’impact sur notre travail. Le seul peut-être c’est une plus grande difficulté à avoir des coureurs de l’élite : notre week-end est le plus chargé du calendrier et nous ne proposons à quelques coureurs que le dossard gratuit, soit moins que quelques autres, semble-t-il.

naturellement-trail.comVous limitez les dossards disponibles à 250. Peux-tu nous rappeler pourquoi un tel choix ? 

OlivierNous sommes un petit village, aller au-delà du raisonnable ne nous permettrait pas de maintenir le même niveau de prestation aux coureurs : pasta dans les restaurants, couchage à proximité, parking, navettes gratuites, douches chaudes, pas d’attente sur les sentiers, aux ravitaillements. Nous visons 200 coureurs par course et nous n’envisageons pas de changer ou alors très peu.

  images (2)

images (4)

3696612045_86c6bcc096

naturellement-trail.comLorsque l’on regarde le palmarès des différentes éditions on retrouve quelques grands noms du trail. Penses-tu que ces coureurs ont des points communs qui ont fait qu’ils ont pris le départ de la Montagn’Hard? Pourquoi ils se sont aussi bien illustrés?

OlivierLa plupart des grands noms venus (ils ne sont pas si nombreux !) sont venus à titre amical, parce qu’on se connait, on s’est croisés, ou parce qu’ils ont été convaincus par des passionnés de nos courses ! Ceux qui sont venus sont des amateurs de montagne vraie !

images (1)

 

naturellement-trail.comAs-tu déjà des échos de favoris pour cette édition 2013 ?

OlivierNon, mis à part François Lachaux qui a rejoint notre organisation cette année. D’ailleurs, il s’occupe de convaincre quelques très bons coureurs …

  

naturellement-trail.comPeux-tu nous présenter un peu ton équipe qui travaille avec toi pour gérer toute cette organisation ? Tes partenaires ? Les communes ?

OlivierDes coureurs, des amoureux du village.

Jean-Marc, responsable du parcours, entrepreneur, accompagnateur Moyenne montagne, moniteur de ski, bon coureur (7ème l’an dernier sur la 100km)

Marc, responsable des ravitos, professeur, fermier, amoureux de St Nicolas

Nathalie, vice-président, responsable des bénévoles, amoureuse de St Nicolas

François, responsable approvisionnement, retraité, alpiniste, amoureux de St Nicolas

Marc, responsable des navettes, gérant camping, bon coureur

Corinne, trésorière, gérante de chambre d’hôte, coureuse

Stephen, communication, étudiant, jeune coureur de bon niveau

Aurore, partenaires, étudiante

Michèle, contacts partenaires locaux, fonctionnaire, coureuse

Yannick, informatique, radios, informaticien, coureur

François, communication presse et coureurs élite, coureur de haut-niveau

 Photo ch-que williams

Remise d’un chèque pour l’association « autour des Williams » avec Jean-Marc, Nathalie et Michèle.

 

Les partenaires depuis  le premier jour:

Altecsport.com : vente en ligne d’équipement outdoor

Effinov : nutrition sportive

Favret : concessionnaire automobile

Depuis l’année dernière : Patagonia

naturellement-trail.comAurais-tu des conseils à donner sur la façon de préparer, d’aborder ou même de courir une des différentes courses que toi et ton staff proposez début juillet?

OlivierLa particularité de nos 3 courses est le fort dénivelé, sans zone de récupération. La succession des pentes entame pas mal le foncier et aussi et surtout les descentes attaquent les quadriceps. Donc si j’ai un conseil à donner c’est de travailler les descentes. Etre capable de courir toutes les descentes est un enjeu fort et seul l’entraînement spécifique le permet.

Il faut aussi avoir en tête que les vitesses moyennes sont faibles par rapport aux autres courses, du fait des profils. Donc attention aux prévisions trop ambitieuses !

Maintenant vous savez tout, ou presque. Vous voulez une info de plus concernant le parcours 2013 pour le 100?

Et bien il suffit de demander!

Voilà à quoi devrait ressembler cette édition 2013.

 

findORElevation3

Et pour le tracé, faites un tour ici:

http://www.visugpx.com/?i=1359699788&big

Ou sur Openrunner avec le code 2217060 pour pouvoir voir le tracé sur fond de carte IGN

Un très gros merci à Olivier pour avoir répondu à toutes mes questions et pour sa disponibilité.

Bonne chance à toi et toute ton équipe pour nous organiser une édition de la Montagn’Hard aux petits oignons!

Publicités

4 réactions sur “Des questions sur la Montagn’Hard? J’ai peut être des réponses…

  1. Bravo pour cet article. La Montagnard n’a maintenant plus de secret pour moi !
    Si, il en reste un de taille… Allez y courir 🙂
    J’espère que ça sera possible en 2014.
    En tout cas, cet interview donne franchement envie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s