Le Trail Ardéchois: Une course bien arrosée!

Quand, quelques jours avant le départ de ce rendez vous ardéchois, je regarde les prévisions météo, je me dis que « monsieur Météo France » a dû faire une soirée sacrément arrosée la veille. En effet, pour annoncer de la pluie et de la neige couplé à des températures négatives alors que nous sommes bientôt début mai, il fallait être sur de soi. Et bien il ne s’est pas trompé…

DSCN8037

Vendredi, Timéo et moi prenons la route direction l’Ardèche pour rejoindre mes parents. Nous passerons la nuit chez eux et ils m’accompagneront sur différents points du parcours le lendemain. Lorsque nous nous mettons au lit le ciel est gris mais pas de pluie et la température et au dessus de 10-12 degrés.

Lorsque le réveil sonne le samedi matin j’entends déjà la pluie jouer des percussions sur les tuiles. Juste le temps de s’habiller et nous partons en mettant le cap sur Désaignes.

Nous arrivons sur place vers 7h15. Je m’empresse d’aller récupérer mon dossard car j’ai du monde à voir avant le départ. C’est ainsi que je verrai Will quelques minutes avant le départ. Juste le temps de dire quelques mots et il faut que je finisse de me préparer. Par contre impossible de voir les autres coureurs du Taillefer Trail Team.

DSCN7980

Après avoir laissé toute la petite famille je me dirige donc sous la ligne de départ où à ma grande surprise je croise une ancienne « voisine parisienne ». Agnès Hervé, victorieuse entre autre de la TDS l’année passée et qui gagnera le parcours de 34km aujourd’hui. On échange quelques mots et écoutons les dernières recommandations de Loulou Chantre.

DSCN7987

(environ 1200 coureurs sur la ligne de départ)

8h00! Le départ est donné et nous partons pour le traditionnel tour dans les remparts de Désaignes avant de s’élancer sur les sentiers ardéchois. Aux avants postes nous retrouvons Nicolas Martin, David Pasquio, Julien Le Coq et consorts. Dès les premières pentes l’allure est rapides. L’objectif pour moi étant de pouvoir ressortir dans un « bon état » afin de pouvoir reprendre à courir rapidement, je les laisse partir et calque ma course sur un rythme qui me semble correct.

DSCN7992

C’est la première fois que je prends le départ d’un trail équipé de la sorte. 3/4 Raidlight RDry, manchons Compressport R2, TShirt sous vêtement Craft, maillot MC Raidlight Performer, manchette Raidlight, casquette Raidlight, gants, veste Lafuma SpeedTrail et bien sur mes Hoka One One Stinson EVO. Avec cette humidité et les températures je ne voulais pas risquer de prendre un coup de froid et être malade pendant 1 ou 2 semaines…

La première longue montée se fait pratiquement toute sur un petit trot et nous amène à proximité de Sialle en un peu moins de 40′ et 440m+.

DSCN7993

S’ensuit une petite descente avant de reprendre un sentier qui nous conduit lui au point culminant du parcours situé à 1200m d’altitude au niveau de Serre d’Embalés avec pour toile de fond les éoliennes de la Citadelles. A ce moment de la course, après 1h10 et 900m+, la neige est bien présente au sol et le blizzard vient nous chatouiller les moustaches…

La descente n’est pas rendu facile avec cette humidité. Beaucoup de boue se mélange aux sentiers rocailleux. Après un petit passage sur un single en balcon où la vue est d’habitude magnifique, nous descendons rapidement sur le château de Rochebonne. Un petit coucou rapide à la famille juste avant le château et je continu ma route en traversant les vestiges. Puis surprise, dans un angle du château je tombe nez à nez avec Ricardo le fidèle « ami de l’apéro » du Taillefer Trail Team. Le temps de dire bonjour et de le narguer sur le match OL/ASSE du lendemain et me voilà les mains dans la boue après une bonne glissade… Ricardo, si tu as la photo n’hésites pas!

DSCN8000

DSCN8001

Puis nous arrivons sur la fameuse cascade. Le ravito ne doit plus être très loin et je prends le temps d’engloutir un gel Mule Bar.

Il est alors 10h30 lorsque j’arrive au premier ravitaillement situé à St Jean de Roure. Déjà 22km et 1350m+ de fait. J’y retrouve à nouveau Richard qui m’accompagnera quelques mètres. Mais également mes parents qui me feront passés mon ravito. Puis c’est au tour de Timéo de m’accompagner quelques mètres comme à son habitude.

DSCN8002

DSCN8007

L’ascension nous conduit à nouveau au dessus des 1000m d’altitude. Inutile de dire que la neige recouvre les sentiers et que par moment la boue est inévitable.

Il est 11h00 quand je passe pour une nouvelle fois proche des éoliennes de la Citadelle. Nous sommes au tour du 30eme km pour 1600m+ de course. S’ensuit une longue descente. Devant moi je distingue 3 coureurs. Nous sommes à l’approche de la bifurcation entre les parcours de 57 et 34km. La boue est omniprésente sur cette partie du parcours. Les appuis sont fuyants et les genoux travaillent énormément.

La bifurcation est devant nous. C’est sans hésiter que je garde le cap sur le parcours de 57km. Nous sommes là pour engranger des kilomètres. Les commissaires de courses me demandent mon numéro de dossard avant de me laisser prendre la direction de Sautereaux situé en contre bas. A partir de ce moment là je ne verrai presque plus personne autant devant que derrière moi. Cette descente et parfois bien raides et mélangé à la boue cela devient parfois un exercice de style.

DSCN8008

Il est un peu moins de 11h40 lorsque j’arrive au ravitaillement de Sautereaux après avoir parcourus 34km. Je récupère comme à mon habitude mon ravito, fais quelques mètres avec Timéo et continu ma route. Avant de faire marche arrière et revenir au ravito. Pourquoi? Tout simplement à cause d’un morceau de fromage qui a subitement croisé mon regard. Le coup de foudre… C’est seulement après cette dernière dégustation que je reprendrai ma route.

DSCN8011

C’est sur ce tronçon, entre Sautereaux et Labatie d’Andaure que je vais le plus souffrir. Un petit coup de mou et surtout un mal de jambe mais bizarrement que sur la jambe gauche mélangé à un mal de ventre. Certainement dû aux conditions climatiques. Je prends donc mon mal en patience et m’alimente correctement.

A 12h40 je suis content d’arrivé à l’avant dernier ravito. Nous sommes à 45km et presque 2000m+ de course. Je vide mes poches des tubes et papiers à mettre à la poubelle, je récupère mon ravito et discute un peu avec la famille. Les sensations sont mitigées à ce moment là.

DSCN8017

(quand je dis que ça glisse…)

Je pars tranquillement et m’isole pour satisfaire un besoin tout ce qu’il y a de plus naturel…

Du coup je me fait reprendre par le duo composé de la 1er féminine Laureline Gaussens et de son lièvre.

Nous sommes au pied de la fameuse côte de Rochebloine. 3Km et environ 500m+. Le début de l’ascension se fait en alternant la marche et la course, mais très vite nous nous retrouvons au beau milieu des genêts recouverts de neige à 4 pattes pour monter jusqu’au sommet. Dans cette ascension les sensations reviennent et j’arrive au sommet en un peu plus de 5h20 alors que nous cumulons 47km et 2480m+. En haut la température est plutôt fraîche… Mais je sais que l’arrivée n’est plus très loin.

Plus que 10km à regarder ses pieds puisque les paysages sont inexistants aujourd’hui. Je jette un rapide coup d’œil derrière moi mais je ne vois plus personne.

Après 2 ou 3 petites bosses nous arrivons sur Nozières où est placé le dernier point d’eau. Mais avec les températures, l’humidité et ce qu’il me reste dans mon bidon je ne prendrai rien. Sauf une paire de gants secs pour éviter un coup de froid dans la dernière descente.

DSCN8021

Prochaine destination, Désaignes! La descentes est relativement rapide. Les jambes répondent bien alors je déroule sans prendre de risque. Au beau milieu de la descente nous avons un beau point de vue sur Désaignes. Nous perdons rapidement 500m d’altitude. Un petit passage sur la route, un pont à traverser et la sono commence à s’entendre. Timéo est là pour faire les derniers mètres avec moi.

DSCN8025

14h09’49 ». C’est donc en 6h09’49 » que je franchis la ligne d’arrivée avec mon fils, à la 18 ème place. Les 57km et 2500m+ sont bouclés. Et dans quelles conditions…

DSCN8030

Bien content d’en avoir terminé. Aujourd’hui c’était courir pour courir… Mais mentalement ça servira pour plus tard.

Bien content de retrouver la douche et le traditionnel bœuf à la broche d’après course.

Puis viendra quelques retrouvailles. Tout d’abord avec Will. Puis l’Ami Ricoré, Ricardo et les autres membres du TTT.

Et comme un weekend ne se fini jamais à la va vite, le dimanche matin j’ai pris la direction de Châteaubourg à 10km de chez mes parents histoire de rendre visite aux membres du Taillefer Trail Team ayant établient leurs quartiers dans une maison en location dans les vignes. Histoire de partager un petit déj’ et de faire plus amples connaissances.

Voilà, le rendez vous Ardéchois et bel et bien terminé. Alors quel enseignements en tirer?

Tout d’abord quand je vois ma courbe de cardio sur l’écran je me dis qu’il va falloir que je bosse un peu plus sur les séances de qualités. J’avais bien senti durant la course que je n’avais pas «l’injection » des grands jours… Mais bon, il me reste encore 2 mois.

Au niveau musculaire tout va bien. Le lendemain pas de courbatures. Les escaliers se montent et se descendent normalement…

Au vue des conditions météo je n’ai pas eu froid une seule fois. J’ai donc validé ma tenue pour les trails montagnards au cas où les conditions se dégraderaient.

A un peu plus de 2 mois de la Montagn’Hard tout va donc très bien. Je sais où j’en suis et où je vais!

Le prochain trail est dans 3 semaines, le 19 mai. Et là on attaque dans le spécifique montagne et technique qui plus est. Ce sera le Trail des Allobroges (la vallée du Brévon) avec 58km et 4300m+.

6645707

Un bon moyen de faire une dernière répétition en vue de mon objectif début juillet. Les bâtons vont ressortir du placard à partir de maintenant et le dénivelé sera plus présent 😉

Publicités

14 réactions sur “Le Trail Ardéchois: Une course bien arrosée!

  1. Bravo pour le temps, la perf. et la gestion.. une bonne formequi augure d’une bonne saison 2013….

    Un bon trail pour le physique et le mental… dommage pour les paysages !!!

  2. chapeau Alex. Déjà courir de telles distances, çà m’épate mais en plus dans de telles conditions ! Bien dommage pour Désaigne qui n’a pas eu le public espéré. Bravo également à Timéo, qui a bien couru sous l’eau, lui aussi.
    Bise – Isa

  3. Bravo pour ta course ! Il fallait un gros mental et pas mal de courage pour arriver au bout de cette épreuve d’après ce qu’on peut lire partout.
    En plus, tu te payes le luxe de faire un super classement. Classe !
    La Montagn’hard va n’être qu’une formalité si ta forme est exponentielle 😉

    • Même avec une super forme la Montagn’Hard reste une course hors norme… Personne n’en sort « indemne ».
      Il faut se prépare au mieux afin de ne pas se blesser.
      Pas de pression (sauf dans mon verre) pour les trails. Ce n’est que du plaisir 😉

  4. Très beau récit accompagné de photos qui à elles seules montrent bien les conditions dantesques. Une course très bien gérée et qui te sera très utile pour la suite de la saison coté moral. C’était une journée ou il ne fallait pas bifurquer sur le 34km tout simplement pour le moral car c’est avec des journées comme ça que l’on se forge un moral qui peut ensuite résister à beaucoup de situations de course.
    Bonne récupération Bizz

  5. super cr alex et quel perf alors ne dit pas ke tu n avais pas de grosse cannes !!!!!!!!!!!!! desole je n ai pas la photo de ta belle glissade j suis fou !!!!!! ricardo tjs la pour encourager les copains meme dans de tels conditions !!!!!!!!
    ps : si tu peutx m envoyer la photo ou on est tous les deux ca serai cool

    • Merci!
      Les jambes étaient bonnes en fin de course.
      Après 2 jours de repos, hier direction la piste pour une séance de VMA. Des séries de 250m en 45″ et 45″ de récup. Certes ce n’était pas la forme des grands jours, mais pas de mal de jambes et le coeur monté bien.
      Pas de soucis pour la photo. Je te l’envoi dès que j’ai ton mail.
      A+

  6. Bravo !
    Belle course et chouette CR.
    Quand je pense que tu me mets 1 heure…. C’est con tu loupes pas mal de neige 😉
    La dernière montée était vraiment dantesque à ce niveau.
    Je ne me fait pas trop de souci pour la suite, surtout que tu à l’air de finir tout frais au point de rattaquer la VMA 3 jours après alors que je patiente tranquillement que mes courbatures s’évaporent…

    • Salut et merci pour ton passage ici.
      Perso, j’ai toujours du mal à me mettre à 200% sur tout mes trails. Du coup je cible vraiment mes objectifs et les autres trails sont justes là pour fignoler ma condition physique. Alors automatiquement lorsque l’on fait la course en dedans on en ressort plus frais. Mais attention quand même, il faut savoir récupérer et surtout écouter son corps. Car avec les conditions que l’on a eu l’organisme en prend quand même un coup.
      A+ sur les sentiers 😉

  7. Beau CR et très belle course avec ces conditions météo. tu parais à l’aise dans ton récit et sur les photos et tu fais une place plus qu’honorable et un temps canon! Va falloir que je m’entraîne si j’ose espérer un jour prendre ta roue sur un trail! 😉
    A+
    PS : Je savais pas que ton fiston faisait du « trail acrobatique »! Bravo, je lui donne 9/10 en note artistique!

    • Merci!
      Mais je suis un peu diesel, du coup je monte rarement dans les tours. Peut être pour cela que je parait à l’aise…
      De toute manière mon objectif étant un trail où je vais passé environ une bonne vingtaine d’heure dans l’effort, autant ne pas trop monter dans les tours!
      Merci pour Timéo. Mais sur cet endroit là il s’est prit 2 gamelles. Une pour venir me rejoindre et une qui est immortalisée par la photo. Tellement pressé de me rejoindre et de courir avec moi et mélangé à la boue… le résultats est là. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s