Le (snow) Trail des Allobroges

C’est avec un peu de retard que je me lance dans la rédaction du retour du trail des Allobroges (ou de la vallée du Brévon).

Pour commencer, le samedi 18 mai je prends la route dans l’après midi pour rejoindre Lugrin, situé juste au dessus d’Evian et son lac Léman. Sur place m’attend Fabrice alias Bibi pour les intimes qui m’avait proposé de me loger.

Du coup on en profite pour papoter et refaire le monde autour d’une bonne bière avant de se coucher.

Dimanche à 4h30: Le réveil sonne le glas! Les yeux ne demandent qu’à se refermer mais aujourd’hui c’est jour de trail.

Je pars vers 5h de chez Bibi. Juste le temps de manger mon gâteau sport dans la voiture et après 40′ de trajet me voilà à Bellevaux, lieux de départ.

La pluie tombe et le ciel est bien bas. Mais les bénévoles et les traileurs sont bien là.

Juste le temps de finir de me préparer et je regagne la ligne de départ. A 5′ du départ l’ami Raymond du team Raidlight vient me dire bonjour. Je suis juste sous l’arche du départ.

3039906_orig

6h00: Le départ est donné et le peloton s’étire sous l’impulsion de Vincent Delbarre (team Quechua), Ryan Baumann (team Salomon), Anthony Gay (team Inov8) et un coureur que je ne connais pas. Je me cale juste derrière eux. Le rythme est très rapide et avec la boue il faut faire attention aux appuis.

2080720_orig

Dans la première côte une envie de vomir stoppe mon élan. Grosse erreur de ma part. Je n’ai pas pris le temps de lire la notice de mon nouveau gâteau sport où était mentionné de le consommer au minimum 2h avant le départ.

Bref, je prends mon mal en patience. La boue est tellement glissante que je suis bien content d’avoir mes bâtons. Mais ça ne va pas durer…

Au bout d’une heure de course et environ 500m+,après Narmont, je glisse et prends une belle gamelle dans la descente rendu très technique par la boue et la pente. Résultat je casse un bâton en tombant dessus. Juste le temps de récupérer mes bâtons et je reprends ma route. Peu de temps après je fais un nouveau vol plané et je tombe sur ma main gauche. Sur le coup je ressens une petite douleur mais rien de grave. Mais du coup un blocage s’installe en descente et je perds énormément de temps. Je laisse passer tout les traileurs arrivant derrière moi. Je pense même abandonner. Le coeur n’y est plus. Marre de toute cette boue et de cette neige…

7613593_orig

Je croise un bénévole et lui laisse mes bâtons qui maintenant ne me sont d’aucunes utilités.Je les récupérerai après l’arrivée. Les sensations ne sont pas terribles. Un début de course bien dure donc.

7108430_orig

676207_orig

6533082_orig

J’arrive vers le 25eme km après 1980m+ situé à Souvroz en 3h35 de course. On aperçoit quelques éclaircies qui font du bien au moral. Du coup ça me reboost un peu et je me dis qu’il faut à tout prix finir. A coup sur ce sera bénéfique pour la suite des événements.

2282502_orig

6155721_orig

4366435_orig

4352563_orig

Après 5h30 et 2780m+ de course j’arrive au Merle où un nouveau point de contrôle est implanté. Il me reste encore une grosse ascension. Des Crêtes nous rejoignons Les Nants où une belle bande de bénévoles font un pointage. Je passe en 6h15 et 3100m+. Je prends le temps de discuter avec eux et ils me proposent de prendre un petit apéro. Il faut dire que sur la table j’aperçois pas moins de 3 bouteilles de rouge, du Ricard, du Whisky… Mais si je ne veux pas me retrouver sur le toit dans la prochaine descente il vaut mieux éviter.

1370907_orig

7983732_orig

7952873_orig

L’ascension jusqu’à Nifflon d’en Haut et bien longue et bien raide. Pour en rajouter une couche la neige se remet à tomber et le vent est également de la partie. Du coup j’enfile de nouveau ma veste car je commence à avoir froid.

4765617_orig

J’arrive au sommet en 7h et avec 3600m+ dans les jambes. Nous sommes à presque 1800m d’altitude. Ma main gauche n’est pas belle du tout. Au niveau de l’articulation de l’auriculaire une bonne « patate » s’est formée et vire au bleue… Je n’arrive presque plus à la bouger.

4869032_orig

Me voilà dans la dernière grosse descente qui est un poil plus roulante que les autres. 1000m- en 30′ environ. Une bonne douleur au niveau du genoux gauche m’handicape. Un mauvais souvenir de tendinite du tenseur fascia lata se réveil. Conséquence de mes chutes mais aussi de la boue, de la neige et des températures frisquettes… Le début de la descente se fait dans la neige jusqu’au genoux par moments. Le temps de me prendre encore quelques chutes dans la boue et j’arrive à Bellevaux. Mais il me reste encore une petite boucle surprise d’environ 3km et 200m+ afin de pouvoir empocher au passage 2 points de qualification pour l’UTMB.

1641177_orig

Cette côte est, comme les autres, bien raide. Si bien qu’il faut parfois y mettre les mains. Dans la dernière descente je reviens sur un coureurs et lui propose de finir la course avec lui. Il a quand même une bonne allure et je ne suis pas pressé au vue de mes temps de passages et de mon classements…

Après 8h03 de course, 54km et 3900m+, je franchis enfin la ligne d’arrivée. On m’annonce alors à la 26eme place sur les 327 partants. Je retrouve Bibi qui m’a accompagnait sur les 100 derniers mètres.

Content d’en avoir terminé avec cette course où la notion de plaisir n’était qu’un concept aujourd’hui. Je n’ai presque vu que mes pieds pendant toute la journée. Dommage car les paysages doivent être magnifique dans le coin. Le parcours est très technique avec des montées et des descentes très raides. A souligner la présence de bénévoles de partout, des points de contrôles nombreux. Une très bonne organisation.

Pour terminé je dirais donc que je suis déçu de ma course. Après mes chutes je n’ai jamais été dans le rythme. Mais pour positiver je me dis que cette journée a été une bonne journée de training.

Après la course direction la buvette avec Bibi pour boire une bonne bière, prendre le repas d’après course et récupérer mes bâtons.

Maintenant il me reste plus qu’à faire un peu de bricolage. Je viens juste de recevoir un morceau de carbon. Il va falloir ressortir la Dremel et la colle. D’ailleurs je remettrai l’article que j’avais fais quand j’avais fabriqué mes bâtons carbon.

Publicités

13 réactions sur “Le (snow) Trail des Allobroges

  1. Une super course malgré tout avec un classement qui laisse rêveur. Qu’est-ce ça va être quand tu vas péter la forme ?
    Les photos sont magnifiques, ça donne franchement envie de découvrir ce trail… Avec la même neige !

  2. bravo alex j imagine que tu as du bien en chier . superbe photos domage qu il n y avait pas le soleil mais bon c est la vie du trailer !!!!

    • Effectivement en ce moment nous ne sommes pas arrosés par le soleil…
      Oui j’en ai bien chier avec cette boue qui ne donne aucun rendement. Mais les jambes ont vites récupérées musculairement. C’est bon signe même si je n’ai pas la forme des grands jours. En espérant qu’elle soit là les 6 et 7 juillet 😉

  3. bravo Alex.
    Chapeau à tous ces dingues de trailers qui se lèvent à point d’heure pour affronter non seulement les kms mais le froid et la boue ! les photos sont magnifiques, dommage que tu n’ais pas levé le nez de tes chaussures. Comment va la main ? Peut être que le 6 et le 7 juillet il y aura un peu de soleil et de sec, éléments qui te seront plus favorables et que t’appréciera en temps que Sudiste, j ‘en suis sure.
    Encore bravo et continue ta belle passion
    Bise à Gaelle et Timéo
    Isa

    • Merci Isa!
      La main va bien. Une petite entorse. De temps en temps je ressens une petite douleur mais rien de grave.
      Effectivement j’espère que le beau temps sera de la partie les 6 et 7 juillet histoire de pouvoir bien en profiter.

  4. En effet une belle galère mais de belles photos maintenant un peut de bricolage et c’est repartis. J’espère que la main c’est rentré dans l’ordre ou que ça s’améliore bien. A tu trouvé la colle? Bizz

    • Merci!
      La main ca va à peut près.
      Pour ce qui est de la colle je n’ai pas encore cherché. Je viens juste de recevoir le tube de carbon.
      Je vais certainement passer dans un magasin de bricolage pour prendre de l’araldite.
      A+

  5. Qu’il est beau mon Chablais 🙂 et t’as vraiment fait une grosse perf’, autant au niveau du temps sur ce parcours un tantinet glissant qu’au niveau des photos… tu utilises quoi pour shooter ? (et non pas te shooter, hein, faut pas donner les recettes de grand-mère ici 😉 )

    • Merci mais je ne pense pas avoir fait une grosse perfs. Mais il est vrai que les conditions n’étaient vraiment pas faciles et j’ai eu quelques déboires…
      Pour ce qui est des photos, et comme je l’ai déjà dis, elles ne sont pas de moi pour une fois. Avec les conditions je n’ai pas pris d’APN. Je les ai récupéré sur le site de l’orga 😉

  6. Pingback: Mes bâtons carbon « faits maison  | «naturellement-trail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s