Retour sur La Nuit Blanche du Pilat (14km/400m+)

imageLe temps de la reprise a sonné en ce samedi 15 février 2014.

Et oui, voilà maintenant depuis fin octobre que je ne me suis pas aligné sur une ligne de départ. Pas de dossard depuis le Marathon des Causses, soit 4 mois.

Du coup ce sera un retour lors de La Nuit Blanche du Pilat. Une course se déroulant en nocturne avec un départ à 18h30, et sur la neige puisque le tracé est sur l’espace nordique du Bessat (1170m d’altitude) dans le Pilat, sur les hauteurs de Saint Etienne.

La neige cette année il n’y en a pas non plus 2m. Par contre elle est particulièrement molle et de nombreuses plaques de glace vont rendre la course glissante.

Bref, j’arrive au tour de 17h pour récupérer mon dossard. Le 439. Nous sommes 1100 coureurs au départ.

1662420_286585354823106_334158556_n

Une fois le dossard récupéré je pars m’échauffer car je sais pertinemment que le départ se fera sur les chapeaux de roues. La pluie tombe et il fait 4 degrés. Après une vingtaine de minutes, je reviens à la voiture pour me changer. La température a baissée un peu et la neige commence à prendre le relais. Le mercure affiche 1 degré.

18h15: Je me rapproche de la ligne de départ histoire de ne pas me retrouver sur l’arrière du peloton. Je croise quelques connaissances dont Stéphane Celle, déjà vainqueur ici à plusieurs reprises.

 

1959452_1425656371011279_330453651_n

18h30: La meute est lâchée. Le départ est en faux plat montant sur une petite boucle avant de partir sur le circuit. Quelques coureurs chutes à cause de la neige bien molle à certains endroits.

 

image

J’essaye de limiter les écarts afin de rester sur le devant de la course pour ne pas me retrouver dans un embouteillage lors d’un quelconque virage. Mais je sais pertinemment que je ne pourrai pas rester éternellement sur cette allure à cause de mon manque d’entrainement spécifique à ce moment de l’année.

Mais qu’importe, chaque pas que je fais me rapproche petit à petit de mes objectifs.

La 1ere moitié de la course s’apparente à une partie assez plate avec de la neige molle et collante mêler à de la glace qui rendent les appuis glissants. Parfais pour travailler la proprioception… Malgré cela, ça va vite quand même. Il faut parfois passer par-dessus et par-dessous des arbres se trouvant en travers des sentiers.

Ensuite, au bout de 20′ de course, se présente devant nous une longue descente sur un chemin forestier où l’on retrouve de bons appuis car la neige se fait un peu oublier.

Parfais pour lâcher les chevaux. Et bien pas pour moi malheureusement… Je suis pris d’un fort point de côté et chaque inspiration est douloureuse. Du coup je vois revenir quelques coureurs sur moi, dont Didier Garnier du Team Endurance Shop.

Juste avant d’arriver au ravito, au km8, ma gêne semble faire partie du passé. J’en profite pour avaler mon gel énergétique « Booster » fait maison. Je dois dire qu’il passe super bien pendant l’effort. Bien liquide, donc pas besoin de boire derrière pour faire passer la « pâteuse ».

Nous en sommes à un peu plus de 30′ de course. Maintenant nous sommes sur un profil montant qui nous mènera jusqu’à l’arrivée. Dès le début de la pente je reprends 2 coureurs. Puis c’est au tour d’un autre de me reprendre. Il s’agit de Pierre Chalandon, vainqueur de la Saint’Express l’an dernier et récent vainqueur des Coursières des Hauts du Lyonnais 2014.

Devant j’aperçois un coureur qui commence à marcher. En l’espace de quelques minutes je lui reviens dessus avant de le dépasser.

Après 50′ de course l’ascension touche à sa fin. Il nous reste bien 1 ou 2 talus à grimper, mais rien de bien méchant.

Nous arrivons proche de la ligne qui nous a servie de départ. Je sais qu’il nous reste alors 5′ environ de course dans les rues du Bessat avant de rejoindre la mairie où est jugée l’arrivée.

Lors d’un petit passage montant j’arrive à reprendre 2 coureurs dont un qui restera dans mon sillage avant de me battre au sprint sur la ligne.

1h0014″, c’est le temps qu’il m’aura fallu pour parcourir les 14km et 400m+ avec une 13eme place sur 1021 coureurs classés. A 5′ des vainqueurs Stéphane Celle (Team Terre de Running) et Cédric Bonnefoy (Team BV Sport).

1926659_3951889973596_820174963_n

                                                                   

Voir les résultats

Le bilan est plutôt positif pour cette course même si je sais que j’aurais pu gagner un peu de temps si ce point de côté ne m’avait pas gêné. Mais je pense savoir d’où il vient. La veille une soirée crêpes m’avait tendu un guet-apens avec ses « potes » nutella, chantilly et mars fondu…

Qu’importe, au départ je n’étais pas venu ici pour performer, mais pour voir où j’en étais avant de commencer un bloc de travail VMA et spécifique.

Prochaine étape: Le trail des Cabornis avec 23km et 1200m+.

Publicités

5 réactions sur “Retour sur La Nuit Blanche du Pilat (14km/400m+)

  1. Pour un début de saison on peut dire que c’est plutôt très bien. Je l’enguis de voir tes gels et le reste aussi, si on peut monter en mars je tacherais de venir en vélo Bizz

    • Pas de soucis!
      Oui pour un début je suis satisfait. Par contre je suis au repos. J’ai voulu faire une séance de vma avec des séries de 200m lundi, et je n’ai pu faire que la moitié. Une bonne contracture à l’ischio gauche. Aujourd’hui c’était repos et pour demain on verra suivant les sensations. Moi qui devais commencer mon bloc vma…

  2. C’est un très bon début de saison Alex, tu vas envoyer du gros par la suite 😉
    Belle perf tout de même, même si ce n’était pas ton but 1er. Je signe demain pour une place comme la tienne LOL
    Tu as quoi comme frontale ?

    Rhooo les crêpes au mars fondu… énorme !!! 🙂
    A+

    • Merci Will!
      J’espère pouvoir faire de gros progrès cette année encore. J’ai un peu changé ma manière de m’entrainer. Et je dois dire que pour le moment cela me convient bien. Reste juste à trouver la forme d’ici quelques semaines et tout sera nickel.
      Ma frontale? J’utilise une Zebralight. La H600 je crois. Tout le monde ne voit que par la Petzl Nao. Mais je peut te dire que certains sont jaloux de la mienne. Poids léger, utilisant des accus, une autonomie géniale… Bref j’en suis enchanté.
      Pour les crêpes, il faut dire qu’en ce moment je ne me refuse rien. On verra à l’approche des grands rendez vous.
      😉

  3. Pingback: C’est l’heure du bilan! | naturellement-trail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s