Cross de Faverges de la Tour

affiche_73795_thumb53700_1405006317

Une semaine après ma dernière course il était peut-être temps de faire un rapide compte rendu.

Alors voici un petit retour de ma reprise au Cross de Faverges de la Tour après 2 semaines sans courir et 1 mois à galérer à cause d’une inflammation osseuse du 2ème métatarse.

Une course de 10km et environ 250m+ en relance et avec pas mal de boue à cause d’une météo quelque peu humide les derniers jours. A l’origine je devais m’aligner sur les 28km/1100m+ des Foulées de Crossey mais avec mon état de forme actuel il fallait rester sage.

Le but était de voir où en était mon pied avant de me lancer dans une éventuelle prépa SaintéLyon mais également de prendre du plaisir, même si perso j’ai du mal à en prendre sur des course de moins de 3h.

Bref c’est après une garde de 24h de boulot que je pars pour boucler ces 10bornes. Le départ est à 9h et heureusement que la course à lieu dans les environs.

J’arrive sur les lieux vers 8h15. Juste le temps de prendre mon dossard et je pars rapidement pour un échauffement d’une trentaine de minute histoire de pouvoir rallonger la sortie au final.

A 8h55 je m’installe sous la ligne de départ. La température est clémente.

9h00 : Le départ est donné. Certains coureurs prennent rapidement les choses en main. Je m’attendais à ce que le départ se fasse à vive allure sur une distance aussi courte. Je reste au contact des hommes de têtes sur une longue portion bitumée mais en dents de scie.

CrossFav2014_001

Un virage à droite et nous voici enfin sur de petits sentiers et chemins forestiers. Les passages sont parfois glissants avec la boue. Surtout que j’ai décidé de partir en slick avec mes Adizero Boston plutôt destinées à la route. Une erreur de ma part… Les Adizero XT5 auraient été mieux.

CrossFav2014_002

2 coureurs se détachent à l’avant et prennent rapidement une vingtaine de secondes. Nous sommes 3 sur leurs talons avant que l’un de nous ne cède à son tour.

Je prends quelques relais sur un circuit avec pas mal de relances, des parties où il faut pouvoir courir vite et des parties en montagnes russes.

A mon tour je dois laisser partir mon partenaire. J’ai du mal à relancer sur le sommet d’une petite côte. J’essaye tant bien que mal de revenir dans la descente mais je manque de peu la correctionnelle en glissant sur une belle plaque de boue.

CrossFav2014_012

Je suis alors 4eme à une vingtaine de secondes du podium.

Nous sommes à environ 2km de l’arrivée et nous reprenons la même portion bitumée qu’au départ.

J’ai l’impression de revenir sur le 3eme, mais il me manque l’injection pour pouvoir mettre un coup de collier dans la dernière côte. Le manque d’entraînement se fait ressentir. Il n’y a pas de secret…

Les spectateurs sont là pour nous encourager sur les derniers hectomètres.

La ligne d’arrivée et à portée de main. Je la passe tout en arrêtant le chrono.

Il me faudra 39’33 », à 57″ de la victoire en prenant la 4ème place au scratch et à 11″ du podium. 3ème de ma catégorie.

Après avoir repris mon souffle je repartirai pour m’adonner à un petit footing de 30’ histoire de rallonger encore un poil cette sortie que j’apparente plus à un entraînement qu’à une course.

La forme des grands jours n’était pas là mais ça je le savais avant même le départ. Comme je l’ai déjà dit, il n’y a pas de secrets.

Le point positif est que mon pied ne s’est pas fait ressentir pendant la course. J’aurais tout de même ressenti une petite gêne le lendemain. Il me faudra donc faire attention.

Bref, un bon moment quand même à courir et en prime avec un club bien représenté.

img-0761-1__ndi5k3

A l’heure où j’écris c’est quelques lignes, j’ai pu commencer ma prépa en vue de la SaintéLyon. Une prépa que je prendrai au jour le jour en fonction des sensations de ce métatarse récalcitrant.

Maintenant il n’y a plus qu’à !

Publicités

4 réactions sur “Cross de Faverges de la Tour

    • Merci Raymond mais il n’y a plus de Saintélyon pour moi.
      J’ai déclaré forfait suite à une petite inflammation du 2ème metatarse.
      Je préfère resté sage pour partir sur des bases saines pour 2015.
      Peut être une sortie en Isère ou Rhône Alpes un de ces 4.

  1. Pingback: C’est l’heure du bilan! | naturellement-trail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s