Trail des Collines: énième reprise…

11091157_450958768385763_7927230284228723412_n En ce dimanche 29 mars, je suis, comment dire, joyeux mais en même temps soucieux. 2 mois après ma malheureuse aventure du Trail Givré, où j’ai fini la course avec une bonne entorse de la cheville droite avec déplacement de l’astragale et du péroné, je vais pouvoir enfin remettre les épingles.

Alors oui, je suis quelques peu heureux de pouvoir à nouveau m’élancer sur une ligne de départ. Mais également un peu soucieux car après seulement quelques entraînements spécifiques, la forme n’est pas encore là mais les kilos superflus, eux, le sont bien. Qu’importe, cette course me permettra d’évaluer mon état de forme et servira de bon entraînement pour les événements à venir. Ayant passé le week-end en famille chez mes parents, c’est avec mon père et Timéo que je mets le cap sur Saint Barthélémy de Vals où aura lieu le Trail des Collines.   Nous sommes sur place vers 9h pour un départ à 10h. Comme d’habitude je file récupérer mon dossard et me change avant de m’élancer pour un petit échauffement.   L’échauffement me confirme que je n’ai pas encore digéré ma séance VMA de lundi. Ayant une grosse contracture au mollet droit depuis le lundi, ma semaine d’entraînement a été très soft. Et les premiers mètres de mon échauffement me le rappel. C’est donc avec un tapping pour stabiliser ma cheville et des Activ Patch que je parts monter en température.   Nous sommes sur la ligne de départ à 9h55. 16908_451550451659928_7173229998113923475_n   10h00 : Nous partons tel un troupeau de bovins dans une pâture bien fournie en herbe grasse. Si bien qu’après seulement 150 mètres de course nous devons faire marche arrière. Et oui, au premier croisement il fallait partir sur la droite et nous avons pris tout droit. Après avoir repris la bonne direction me voilà en queue de troupeau. Dans ma tête je me dis que nous n’avons pas finis de nous perdre…   Bref, il nous faut donc remonter ce long peloton qui serpente dans les ruelles de la commune. Je fais au plus vite pour ne pas me retrouver dans un entonnoir au premier sentier qui se présentera devant nous.   Nous commençons à monter légèrement sur une route avant de prendre la direction de « la verte ». 2 coureurs sont en tête et 1 troisième essaye de faire la jonction. A environ une dizaine de secondes nous sommes un petit groupe de 4 ou 5 coureurs. Un homme de notre groupe nous place une belle attaque et nous prends rapidement quelques mètres.   Au sommet de la première côte, après environ 100m+, notre groupe s’étire. Mon mollet tire un peu dans les côtes mais je n’ai pas à me plaindre. Nous sommes sur une partie roulante et nous relançons autant que possible. Un autre coureur du groupe se fait la belle mais je trouve l’allure déjà bien rapide alors je joue la prudence.   Un virage à droite et nous voilà dans la première descente. Un petit single avec quelques petits cailloux et de nombreux virages serrés. Je psychote un peu et laisse donc partir 2 autres coureurs. Je manque cruellement de confiance en ma cheville.   A  la fin de cette descente nous prenons un petit sentier courable au début. Je reviens sur les 2 coureurs. En regardant plus haut je vois que le sentier devient très raide en prenant sur la droite. Je passe donc devant un de mes compagnon voyant qu’il comment à faiblir. Bien m’en prendra. Il explosera par la suite. Pour gravir cette petite ascension il nous faut mettre les mains au sol et progresser tel des capucins en s’accrochant aux racines et en s’aidant des branches de la végétation présente. Je reviens petit à petit sur un autre fuyard. 20727_451550371659936_7699821007454688182_n   Je croise la route de mes spectateurs lors d’une petite section goudronnée. Pour le moment tout va bien.   Nous reprenons un chemin forestier et j’impose mon rythme trouvant que celui de mon accompagnateur commence à faiblir. Après un court coup de cul je me retrouve seul. Vient ensuite une petite descente sur un sentier où les appuis se font cruciaux. Je me concentre un maximum histoire de dévaler la descente le plus vite possible. Mais la chose n’est pas encore facile…   D’ailleurs en me retournant je vois que l’écart avec mon poursuivant n’a pas grandi. Je suis au pied d’une montée de 140m+ et l’écart avec mon poursuivant commence à se faire.   La descente suivante est très rapides. Elle nous mènera à Ponsas où a lieu un des ravitos. Je croise Timéo qui me passe un bidon et mon père un peu plus loin. 11107165_451550494993257_3544713447292037380_n   Après 40 minutes et environ 9km/360m+, une belle ascension arrive. La température a montée d’un poil et ce n’est pas pour me déplaire. La montée se fait sur un petit sentier avec quelques lacets par endroits. Une montée de 220m+ où je commence à réellement prendre du plaisir. Je suis enfin content d’être là, même si les watts se font désirer. Mais quel pied de pouvoir recourir sur de petits et charmands sentiers comme celui-ci, de pouvoir se refaire mal à la gueule et pouvoir se faire péter les varices en bonne et due forme. J’esquisse même un sourire par moment, seul face à dame nature. La vallée du Rhône se dévoile par moment sous nos pieds.   Sur le plateau il faut à nouveau relancer et courir vite. Et après avoir foulé le macadam nous retrouvons les sentiers. Un sentier par lequel nous glissons jusqu’aux portes de Saint Bartélémy de Vals. Une belle descente technique avec pas mal de virages et de relances où le plaisir s’est fait ressentir petit à petit en retrouvant un peu de confiance. Si bien qu’à la fin de cette dernière je suis à environ une vingtaine de secondes du coureur me précédant, reconnaissable par son maillot Terre de Running.   Je suis donc maintenant à quelques hectomètres de l’arrivée. A 300m de la ligne, je croise de nouveau Timéo et nous allons profités de ces derniers mètres pour courir ensemble main dans la main. Je discute donc un peu avec lui et en franchissant la ligne après 1h13’17’’, à la 5ème position du scratch et 2ème de ma catégorie , je vois le speaker hésité sur mon identité. Je me rends compte que la puce n’est pas présente sur mes sabots et lui en fait donc part. _MG_8002   Bref, un trail bien sympathique de 15,5km et 600m+. Je pensais avoir à faire à un trail roulant mais c’est une course ne laissant pas de répis que j’ai trouvé. Et bien organisée qui plus est.   En ce qui me concerne, ce n’était pas la grande forme .Mais je pensais que ca aurait été pire. Donc niveau physique il reste beaucoup de boulot mais je suis dans les clous pour la suite.   La suite justement. Après avoir repris l’entraînement à l’issue de cette reprise, il me fallait trouver quelques courses afin de travailler encore. Et je pense avoir trouvé.

Publicités

12 réactions sur “Trail des Collines: énième reprise…

  1. Un trail qui porte bien son nom, et un beau test grandeur nature !!! Bravo pour ta course, et bonne continuation avec autant de plaisir

    • Merci!
      Même si les sensations n’étaient pas encore celles des grands jours, je me suis fait plaisir. Et c’est le plus important pour moi.
      En espérant quand même retrouver une belle forme dans quelques temps. En perdant quelques kg aussi, ca devrait changer la donne.

  2. Belle course malgré une forme qui n’est pas encore optimum. L’appréhension en descente après une belle entorse est long à revenir mais la proprioception aide bien à retrouver confiance.

  3. Bonjour Alexandre, c’est moi le « fuyard » que tu as dépassé car le rythme a commencé a faiblir. D’ailleurs je dois être sur la photo juste derrière toi, j’ai gardé cette place jusqu’à la fin (6eme). Effectivement petit coup de moins bien pour moi à mi-parcours quand je t’ai laissé partir pour ne pas exploser, comme toi j’ai pris beaucoup de plaisir dans la dernière montée (la plus sympa) et j’ai aussi de grosses appréhensions en descente (rupture complète des ligaments des chevilles droite (il y a un moment) et gauche (en juin 2014), pas d’opération mais renforcement depuis). Pas pu te suivre d’autant qu’étant aussi footballeur j’avais un match l’aprem mais respect à toi pour une course de reprise j’aimerais bien en être là quand je reprends…

    Joris

    • Merci à toi pour ton passage ici.
      Oui, une jolie course. Je ne m’attendais pas à rencontrer ce type de parcours en venant.
      Dommage de ne pas avoir pu échanger quelques mots à la fin avec toi.
      Peut être une prochaine?
      Bon run.

  4. Pingback: On tourne la page sur 2015! | naturellement-trail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s