Trail du Bout de Drôme

bout de drome

Ces derniers temps les séances de course à pied ne s’enchaînent pas comme il le faudrait. Depuis 3 semaines j’ai l’impression de ne pas avancer dans ma « prépa Ice Trail Tarentaise ». Mais même sans ça j’arrive à accumuler de la fatigue entre le boulot et un passage de quelques jours à l’hôpital pour ma fille afin de soigner une bonne infection.

Malgré cela j’ai quand même pu prendre part au Trail du Bout de Drôme lors du Challenge Val de Drôme, le 9 mai dernier.

Départ de Saillans et arrivée à Crest avec 38km et pas moins de 2400m+ en passant par les 3 Becs. Du technique et du pentu au programme.

Je fais la route en famille, avec mes parents, Gaëlle et mes 2 enfants. Après être arrivé sur Saillans, je prends la température. Je croise la route de Ludo venu rugir dans le micro comme à son habitude.

FB_IMG_1431207415456

Après quelques recommandations il est temps de se positionner sur la ligne de départ.

10h30 : Le peloton s’élance pour ce skyrunning, emmené par Mickaël Pasero et Fabien Merchat. Sur le pont surplombant la Drôme un écart se creuse déjà et ma réaction ne se fait pas plus attendre. Je bouche le trou et reviens au contact des 2 fuyards. Les sensations sont bonnes sur cette petite partie plate.

20150509_102953

Nous arrivons au pied de Cresta, première difficulté. Dans les premières rampes je constate que nous avons une petite avance après avoir mouillé nos pieds en passant un ruisseau.

Après quelques minutes je me rends compte que finalement les sensations ne sont pas bonnes. J’ai l’impression que je n’ai pas de force dans les cuisses et que le cœur a du mal à monter dans les tours. Si bien que des coureurs reviennent de l’arrière. Je dois être à ce moment de la course en 7eme position. La montée est régulière dans son pourcentage. On marche et on pousse sur les cuisses. Les sentiers ne sont pas larges et il faut de temps en temps passer par-dessus ou dessous des troncs d’arbre. Des dévers m’obligent à faire attention à ma cheville (plus psychologique qu’autre chose je pense…).

L’an dernier sur cette même course je mettais perdu dans Cresta en redescendant dans le Diois et surtout en perdant beaucoup de temps. Cette année ne voulant pas réitérer la même erreur, je suis très (trop ?) attentif au balisage. Si bien que lorsque je ne vois pas une rubalise depuis un petit moment je me sens obligé de regarder derrière mois ou de demander aux autres coureurs s’ils sont bien sûr de l’itinéraire.

J’arrive au sommet de la 1ere difficulté après 4km et 550m+ en 35’.

Nous sommes un petit groupe de 4 coureurs et commençons la descente. Dès le début de la descente nous sentons que les appuis sont importants après les pluies des derniers jours. Je prends rapidement la tête du groupe et me laisse glisser sur cet étroit sentier. Par endroit les pourcentages sont tellement importants qu’il faut s’agripper aux branchages.

En bas, après avoir de nouveau mouillé nos pieds dans le Contècle, je tombe sur une route au niveau des Gorges de Saint Moirans. Commence alors une portion de 1km de bitume sur un gros faux plat montant. Je constate que je suis seul et après un virage à droite je retrouve un chemin forestier.

20150509_113515

Quelques coureurs reviendrons de l’arrière avec notamment Bertrand Cochard et William Vinay (futur 3eme de l’épreuve). Nous discutons rapidement avant d’arriver aux Auberts, premier ravito.

Timéo m’accompagne sous les encouragements du public présent.

20150509_112717

Dès la sortie nous trouvons une petite descente sur 200m avant de prendre notre envolée pour les 3 Becs. Enfin, façon de parler en ce qui me concerne car dès le pied de cette ascension je dois me résigné à laisser partir les 2 coureurs. J’ai beau appuyer sur les cuisses rien n’y fait. Le cœur plafonne entre 78 et 80%. La tête en prend un coup. De plus que des coureurs reviennent encore de l’arrière. Sébastien Besqueut, un autre ancien cycliste, revient et imprimera son rythme devant moi sur les forts pourcentages de cette montée des 3 Becs après que je me sois arrêté afin de vérifier que j’étais bien sur le bon parcours. Ne voyant plus de balisage je commencais à me poser des questions. Nous arrivons tous les 2 au sommet après et 730m+ en 3km600 d’ascension et après avoir passé, dans l’ordre, le Pas des Auberts et le Pas de la Motte.3 becs

FB_IMG_1431245565958

Après un peu moins de 2h de course et 1600m+ en 13km, je reprends les reines lors de la bascule et je constate rapidement que je suis seul. Je n’ai pourtant pas augmenté le rythme.

Nous retrouvons un chemin forestier relativement plat avant de nous jeter dans la descente de Grande Combe. Une descente raide et technique à souhait. Des cailloux et des rochers humides où il faut savoir poser les pieds. 700m- en 5km.FB_IMG_1431207059776

A la fin de cette descente j’arrive sur le ravito de la forêt de Saoû où m’attend la famille. Je profite également des encouragements de Philippe Dumont, organisateur des Drayes du Vercors (merci Philippe, bien du plaisir de t’avoir revu).

Le temps de prendre mon ravitaillement pour la prochaine section et mon père m’annonce environ 4’ de retard sur le coureur me précédant.

Je quitte une piste à 4*4, qui longeait la Vèbre, pour un chemin escarpé ou j’évolue entre terre, cailloux et rochers. Quelques racines sont également présentent histoire de nous compliquer la vie. Le soleil vient de faire son apparition et la température monte par la même occasion. Et ce n’est pas pour me déplaire. Après avoir eu froid dans l’ascension des 3 Becs ce changement brutal à ce moment de la course peut avoir son incidence.

Après une descente rapide sur un lit de pierres roulantes je reprends un petit sentier sur la droite. Je commence l’ascension du Pas du Faucon avec des senteurs sorties de nulle part grâce aux rayons du soleil. La fin de ce passage dans la forêt de Saoû sera marquée par la bascule au niveau du Pas du Faucon après avoir avalé ses 210m+ en à peine 1km.

La descente suivante se fait sur une trace étroite, raide et en zigzag. De quoi y laisser un peu de fibre musculaire.

Elle nous mènera  jusqu’au dernier ravito jugé au centre équestre. Je prends à nouveau un bidon et j’apprends que l’écart est toujours de l’ordre de 4-5’ avec le 5eme. Derrière je ne vois personne.

20150509_140746

Sur cette dernière partie de 7km environ, nous sommes en plein soleil et sur des montagnes russes. Ca monte et ça descend. Jamais bien longtemps et du coup il faut sans cesse relancer. Mais ca sent l’écurie. Je commence à apercevoir la tour de Crest.FB_IMG_1431252974573

J’entame la dernière descente tout en constatant que malgré le peu d’entraînement il me reste des jambes. En même temps vu l’intensité à laquelle j’ai couru ce trail…

J’arrive à l’espace Soubeyrand à Crest et je passe sous l’arche d’arrivée en 4h17’59’’ et à la 6eme place mais loin de la tête de course.

20150509_144708

10450850_469113619903611_8519571302071095121_n

Une journée qui se finira sous le soleil après les nuages et la fraîcheur du matin.

Bref, un parcours toujours aussi technique, sauvage et aérien. Mais avec quelques points à améliorer. Un petit manque de balisage tout de même. On trouve des portions relativement longues sans balisage où je me suis posé pas mal de questions. Un ravito à l’arrivée un peu léger. Tout était vide rapidement. Alors je n’imagine pas les coureurs du 111km. Un repas d’après course également un peu léger.

Mais de nombreux bénévoles dynamiques et de la bonne humeur. Une course à l’échelle humaine. De la place pour tout le monde sur ces beaux sentiers et de bons coureurs aux départs.

Que retirer de cette course du côté personnel? Tout simplement que je n’ai pas pesé sur la course. Un début de saison compliqué après mes blessures et actuellement un manque d’entraînement. Un manque de force dans les jambes lors des ascensions et un manque de rythme niveau cardio. Il n’y a pas de secret. Pas d’entraînement, pas de bonnes sensations…

Depuis, Léa (ma fille) à bien récupérer. Un souci en moins. Toujours pas d’entraînement la semaine suivant ce trail Drômois à cause d’une semaine chargée niveau taf.

11128630_469633996518240_6604770367669571379_n

Plus qu’à espérer que maintenant tout soit réglé et que tout puisse enfin se dérouler comme prévu pour être fin prêt mi-juillet.

Quand à Timéo, lui était inscrit sur l’une des courses enfants. Après un départ à bloc comme d’habitude, il sortira victorieux de sa course lors d’un dernier sprint dans les 100 derniers mètres.

20150509_173429

mms_20150510_123019

20150509_173541

mms_20150510_122619

Publicités

6 réactions sur “Trail du Bout de Drôme

  1. Avec un manque de prépa évident, tu fais quand même une sacrée course et bien gérée qui plus est !
    Bravo Alex et Timéo ne démérite pas 😉
    Bien le bonjour chez toi.

    • Merci Will.
      Effectivement, je me dis que finalement c’est pas si mal au vu de ma prépa.
      Maintenant il me reste 2 mois afin de retrouver de bonnes sensations et pouvoir me faire plaisir sur ce trail montagnard qu’est l’Ice Trail Tarentaise.

  2. Beaucoup de Traileurs aimeraient faire 6 éme avec une préparation comme ça et de plus à seulement 80%. C’est bien et mine de rien de bonne augure pour la suite à condition de pouvoir reprendre sérieusement c’est clair. Sinon c’est Timéo qui passera devant dans pas longtemps hihihi. Bizz

    • Oui, j’en suis bien conscient. Je vois que même si la forme n’est pas là j’arrive tout de même à sortir de belle course.
      Mais ce qui me gêne c’est que pour le moment je n’arrive pas à prendre beaucoup de plaisir du faite que les sensations ne sont pas terribles.
      Je devrai pouvoir y voir plus clair d’ici quelques semaines.

  3. avec une petite forme un grand bravo !!!!!! et super pour timéo, et un gros bisou à Léa .
    bonne continuation dans ta préparation !!!!

  4. Pingback: On tourne la page sur 2015! | naturellement-trail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s