Que la montagne est belle depuis la Tournette.

DSC_0007_2

C’est derniers temps l’été est bien présent dans notre chère région Rhône-Alpes. Et ce n’est pas pour me déplaire.

Pour en profiter pleinement, la semaine dernière j’ai mis le cap sur Annecy. A l’origine je devais y aller le samedi histoire de voir les copains sur le championnat du monde de trail organisé au tour du lac d’Annecy et en profiter pour y faire une bonne sortie longue. Mais n’ayant personne pour garder les enfants je me suis rabattu sur le vendredi.

Bref, après une heure de voiture j’arrive à Talloire, à une quinzaine de kilomètres sous Annecy.

Le temps de m’équiper et je prends la rampe de lancement pour le point culminant d’Annecy : la cime de la Tournette.

Je pars donc du port de Talloire, à 447m d’altitude. En sortie de Talloire, je prends la petite route qui monte en face du rond-point.

Rapidement la route se transforme en un petit sentier semé de roche. Je suis la direction de la cascade d’Angon puis le chemin de Rovagny avant de traverser la petite localité de Rovagny.

La vue se dégageant j’ai en point de mire la Tournette avant de me retrouver à l’ombre des arbres.

DSC_0002_8

Après avoir traversé une petite route, un panneau indique la direction du chalet de l’Aulp.

DSC_0004_3

Pour le moment les sentiers sont courables. Mais un peu avant la fin de la traversée du Bois de la Coche les lacets s’enchaînent et la pente se fait plus raide.

A la sortie du bois j’arrive au Chalet de l’Aulp, à environ 1400m d’altitude. Le décor y est splendide, le ciel d’un bleu azur et la Tournette me fait de l’œil.

DSC_0005_2

A partir de là j’adopte la marche. Je commence à doubler quelques randonneurs partis du chalet.

DSC_0007_2

Au-dessus du chalet de l’Aulp se trouve un petit refuge. De là, 2 options possibles. Soit prendre par la gauche soit par la droite un sentier qui passe en contre bas dans un premier temps pour ensuite faire le tour d’un premier relief. J’opte pour la première. Du sauvage, Dré dans l’pentu !

La pente se fait encore plus raide et il faut régulièrement mettre les mains au sol pour avancer.

DSC_0008_2

DSC_0009_2

Les premiers passages vraiment techniques arrivent. L’escalade commence à faire son apparition. Un mélange de via-ferrata et de trail. Je prends un pannard énorme.

DSC_0011_2

DSC_0013_3

J’arrive dans la dernière ligne droite de cette ascension. Je commence à apercevoir des chamoix et des bouquetins.

DSC_0015

Ici je vais faire un peu de jardinage. J’ai du mal à trouver la voie pour l’ascension finale. Et comme la plupart des randonneurs ne viennent pas jusqu’ici, impossible de demander mon chemin.

DSC_0019_1

Ce sera un compagnon improbable qui me montrera la voie à prendre. Après avoir pointé le bout de son nez juste au-dessus de ma tête il viendra à 3 ou 4m de moi et filera lentement en me regardant l’air de dire « suis-moi !».

DSC_0020_4

DSC_0022_2

C’est grâce à lui que je pourrais arrivé au sommet alors que j’étais prêt à faire demi tour en étant à environ 2200m d’altitude.

Après avoir franchis une petite arrête enneigée me voici dans les chaînes et échelles menant à la cime, à 2351m.

DSC_0025_4

DSC_0024_1

DSC_0028_3

Une vue magnifique à 360 degrés avec d’un côté le Mont Blanc et de l’autre le lac d’Annecy.

DSC_0030_2

DSC_0032_3

Après avoir profité de la vue quelques minutes il me faut faire le chemin inverse jusqu’à Talloire. Un long tobogan de 2000m-.

Une descente dans un premier temps très technique où la course est souvent impossible.

Mais une fois passé ces points chichiteux, c’est un pur bonheur de prendre de la vitesse avec cette impression de voler au-dessus du lac d’Annecy.

J’arrive sur Talloire après 4h50 de course et 2200m+ dans les pattes. La chaleur en bas est quelque peu déroutante tant il faisait frais en haut.

Me voilà arrivé à la voiture. Mais c’est pas fini !

Maintenant un peu de vélo pour faire tourner les jambes.

Après avoir enfilé mon habit de lumière et sortie la machine de la voiture, je prends la direction du col de la Forclaz.

La_Forclaz_depuis_Talloires

Une montée de 10km depuis Talloire avec 670m+ pour arriver au sommet du col de la Forclaz à 1157m.

DSC_0034_1

Un col assez roulant au départ mais qui se durci au fil des kilomètres.

Au sommet, beaucoup de touristes et de parapentes du fait qu’une rampe de décollage y est présente et que la vue sur le lac est somptueuse.

DSC_0038_1

DSC_0040

Après une rapide descente j’arrive à nouveau à Talloire.

Une belle journée avec 6 heures passées en montagne entre sentiers et route et 3000m+ au compteur de pur bonheur. L’éclate totale ! A se demander si cela sert à quelque chose de prendre des dossards… Une chose est sûr dorénavant. Je compte bien profiter plus souvent de ces décors de rêve et m’orienter vers des efforts plus longs. Prendre ça en toute décontraction. Un peu plus roots.

Pour profiter et découvrir des paysages que je ne connais pas encore, demain je mettrai un dossard sur le Trail du Gypaète. Depuis le temps que j’entends dire que c’est une course magnifique et avec une très bonne organisation, je me suis inscrits sur le 40km qui comptabilise 2525m+ et 3345m- entre Chinaillon et Marnaz en Haute-Savoie.

Une étape de plus pour se préparer à l’Ice Trail Tarentaise et ses 65km pour 5000m+ en juillet.

Publicités

10 réactions sur “Que la montagne est belle depuis la Tournette.

  1. Superbe , et comme tu dis , pas la pression d’un dossard , et quand même ensuite enquillé la Forclaz à vélo BRAVO !!!!! bonne chance pour le Gypaète !!!!

  2. Magnifiques photos retraçant une belle journée !! Original et sympa trail et vélo !!! Ca doit piquer un peu les jambes à la fin, mais une bonne façon de s’éclater en ayant les cannes et le souffle..

    Original et bonne idée que d’avoir un chamois comme guide.. mais pour le suivre « dré dans le pentu » c’est une autre histoire !!! 😉

  3. Merci de nous faire voyager avec toi, non content des exploits sportifs, les photos sont superbes, encore bravo et bonjour à toute la famille

  4. Une journée bien remplie, et qui a payé la preuve samedi en prenant la troisième place. Puis c’est bien le dossard qui motive ce genre de journée. Bizz

    • La priorité pour des journées comme celle ci et le plaisir avant tout. Je ne pense pas aux courses à venir. Ce n’est pas un entraînement mais une belle balade. Mais une balade qui servira pour le futur s’en le vouloir.
      😉

  5. MERCI c’est magnifique quel panorama !Tu nous fait respirer écarquiller les yeux, on a qu’une envie d’etre tout là haut comme toi et faire de belles rencontres.Bonne continuation bisous à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s