SaintéLyon 2015: je t’aime, moi non plus!

12314503_519839311514997_6045697242528970507_o

Au départ je devais participer au relais à 4 avec le Team Terre de Running Bourgoin, le dimanche 6 décembre.

Mais pour des raisons professionnelles, que certains connaissent, j’ai dû déclarer forfait à un peu plus de 2 semaines de l’échéance n’ayant pas le temps de courir depuis quelques temps et la tête n’y était plus. Je ne me voyais pas être un boulet pour l’équipe. Jamais 2 sans 3. 3 ans que je dois participer à la fête et qu’au dernier moment je lâche l’affaire…

Le samedi 5 décembre à 14H45 je reçois un coup de fil de Greg pour m’expliquer la situation: Youssef étant blessé il manque un relayeur.

A 15h00 je prends la décision de leur donner un coup de main en prenant le 2eme relais. 12km et 400m+ et autant de négatif entre St Christo et Ste Catherine.

Mais avant je le préviens que je suis loin d’être à 100%. Entre les rhum/coca la veille, le Quick et le Mc Do et surtout ma séance de course à pied avec du travail au seuil le matin, je ne me sens pas très compétitif pour le coup.

A 22h30 l’équipe au grand complet vient me récupérer sur St Etienne, chez la belle famille. Nous profitions du week-end afin de terminer les travaux dans la maison que nous avons achetés à St Etienne.

Sur les coups de 23h nous sommes au milieu d’un flot de coureurs venus de tous horizons.

12322829_520474888118106_265204518291687203_o

23h30 : Stéphane commence son échauffement afin de pouvoir lancer le relais dans les meilleures dispositions. De notre côté nous partons afin de regagner St Christo en Jarez, lieu de départ de mon relais.

00h00 : Le départ est donné depuis St Etienne alors que nous nous arrivons au départ du 2ème relais.

12347596_1225523427474692_1113726109347823208_n

00h30 : Je pars m’échauffer en short malgré la température un peu frisquette. N’ayant pas prévu de courir il a fallu me faire venir du matériel en dernière minute.

De loin je vois les premières lueurs de frontales. Du coup je me rapproche de la zone de passage de relais.

00h58 : J’aperçois Stéphane. Je récupère la puce servant de relais et pars en 4ème position avaler la côte de St Christo sur un gros rythme. Arrivé en haut je sens bien que les apéros, la séance du matin et que les kilos ont laissés des traces… Les jambes brulent et le cœur ne monte pas très haut. Rapidement un premier coureur me reprend. Je n’arrive pas à prendre le sillage. Nous sommes sur un sentier en faux plat montant et j’ai du mal à garder un bon rythme.

Je prends mon mal en patience mais bel et bien décidé à me battre avec les armes à dispositions. C’est-à-dire pas beaucoup en ce moment. Les chemins sont secs pour la saison et malgré les feuilles qui jonchent le chemin les appuis ne se dérobent pas. Ça tombe plutôt bien car avec mes chaussures en fin de vie…

Dans une bosse en sous-bois j’aperçois la lueur d’une frontale me revenir dessus une nouvelle fois. Et impossible de suivre l’allure. Je me résigne à le laisser s’éloigner petit à petit pour ne pas exploser en plein vol.

12308385_1225559307471104_3602230289444043837_n

Je suis vers le point culminant du parcours et j’entends des coureurs revenir une nouvelle fois.

Mais cette fois il s’agit des 2 premiers de la solo. Benoît Cori et Manu David. Je me cale dans le sillage et j’ai l’impression que les jambes se comportent de mieux en mieux. Peut-être le fait d’avoir transpirer les rhum/coca de la veille.

Du coup je reste dans le sillage de Benoît. Puis je m’intercale entre les 2 car j’ai l’impression que Benoît laisse un petit trou derrière Manu. Dans cette descente l’allure est très rapide et je me surprends à rester au contact moi qui ai perdu toute confiance depuis mon entorse en début d’année.

Les sensations reviennent et je décide d’accélérer mon allure et de laisser « les grands » régler leurs comptes ensemble.

12339453_1660230150896659_7906018228775794423_o

Je reviens sur un coureur du relais à 4. Nous sommes donc 5ème. Puis j’aperçois la silhouette d’un autre coureur d’un relais à 4.

J’arrive à envoyer un peu plus le bouzin et me rapproche de plus en plus avant de faire le contact. Puis sur une partie plus roulante je me détache un peu pour reprendre la 4ème place des relais à 4.

Le but est de passer le flambeau dans les meilleures conditions possibles.

La dernière descente avant d’arriver à Ste Catherine se fait à tambours battants. Si bien que je m’impressionne moi-même. Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas pu me lâcher de la sorte en descente.

J’arrive à Ste Catherine après 53’ de course. Au passage du relais il y a foule comme sur la place du marché un dimanche matin. Je scrute l’horizon afin de trouver Ju et lui passer le relais, mais il est introuvable. Je vais à la sortie de la zone de passage de relais mais personne. Je reviens au début de la zone et toujours personne. Je rentre dans la tente d’accueil et de ravito et … personne.

Je croise la route de Gilles qui tentera de téléphoner à droite et à gauche afin de savoir où est mon relayeur. Sur le coup j’ai même pensé partir en prenant en compte ce nouveau relais pour ma pomme.

Puis après 5-7’ je retrouve Jules et lui passe enfin la responsabilité de la course.

11232248_1660334084219599_5957843423713674187_o

Après avoir retrouvé le reste du Staff nous faisons route vers Lyon et assister à l’arrivée de nos coureurs des relais et de la Solo.

Au final nous prendrons la 6ème place sur le relais à 4 après que Jules et Christophe aient menés de belle manière leur part du gâteau.

C’était donc la dernière sortie de l’année pour moi. Cette fois c’est sûr.

Au final je suis satisfait de mon relais au vue des circonstances. Malgré les kilos en trop (déjà un peu plus de 4…), les apéros, la mal bouffe, la séance de course à pied le matin même et le gros manque d’entraînement, je m’attendais à souffrir plus que cela et à sortir une course plus mauvaise au final.

Un gros point positif par contre. Le fait d’avoir pu me lâcher complétement sans avoir peur dans les dernières descentes.

Un autre point positif ? Celui d’avoir passé un événement avec le Team Terre de Running Bourgoin presque au complet, dans la bonne ambiance et la bonne humeur. Une bien belle « famille ».

Maintenant place à la reprise du foncier avant de relancer les hostilités pour 2016. En espérant voir le retour de la neige. Car malgré 2 petites sorties de skating sur le site de la Féclaz les skis se font un poil chier…

12310512_540218982793074_6359676274098628347_n

On peaufine le fartage. 😉


Publicités

5 réactions sur “SaintéLyon 2015: je t’aime, moi non plus!

  1. Une bien belle performance malgré le manque de préparation. Comme quoi quand le mental et l’euphorie sont là il arrive des choses étonnantes. Bonne fin d’année en famille et RDV en 2016 pour, j’espère, une très belle année de trail !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s