On tourne la page sur 2015!

2015-12-31t114403z_13661438_d1beseltlbaa_rtrmadp_3_new-year

Avant de commencer je tenais à vous souhaiter une merveilleuse année 2016 et tous mes vœux de bonheur. Quelle soit riche en émotions, au niveau familial ou sportif.

Alors que nous venons de tourner la page et de commencer le chapitre 2016, il est temps pour moi de faire le bilan de la saison 2015.

Tout avait mal commencé. Je sortais de blessure qui avait pas mal compliquée l’hiver. Une métatarsalgie chopée après avoir voulu trop bien préparer la Saintélyon 2014 en Solo.

Après une rapide reprise il me fallait valider mon billet pour les France de Trail qui devait être un de mes objectifs de la saison.

Du coup en début de mois de février je suis parti faire un tour au Trail Givré, manche du TTN. Un petit trail de 23km et 400m+ à travers champs. Les kilos en trop étaient bien présents et la forme n’était pas là. Au début du dernier tiers de course, dans une descente, ma cheville bascule. Je finis tout de même la course à la 49ème place après avoir passé de longues minutes au sol à me tordre de douleur.

téléchargement

Bilan : Grosse entorse et déplacement de l’astragale et du péroné. Retour par la case infirmerie, vous n’empochez pas 20000 francs…

Après 1 mois de travail avec mon kiné et en utilisant tout ce qui était en mon pouvoir pour guérir, j’ai pu rechausser les baskets. Mais du coup mon planning course fut tout chamboulé. Une grosse remise en question c’est également faite. Et c’est tout naturellement que j’ai refondé ma saison au tour de 2 objectifs, tournés vers l’ultra.

L’Ice Trail Tarentaise qui accueil les Championnats d’Europe Ultra Skyrunning et l’Endurance Trail au Festival des Templiers.

Mais pour l’heure ma cheville est toujours fragile si bien que le ski de fond et le vélo me font mal. Du coup la prépa foncière fût faible.

Avec seulement quelques semaines de reprises j’ai fait une énième rentrée sur le Trail des Collines, fin mars. 16km/600m+. Une course où le plaisir de pouvoir recourir était bien là, malgré ma petite forme. Au final je prends la 5ème place.

_MG_8002

Le beau temps revient petit à petit et les séances s’enchaînent. Les distances s’allongent aux entraînements comme en course.

En fin de mois d’avril je me rends sur le Trail du lac de Paladru, non loin de la maison.

Au programme 35km et 1000m+ avec au départ un beau plateau de coureurs pour une première.

Après une première partie de parcours plutôt roulante où j’ai un peu de mal à garder une bonne vitesse c’est une deuxième partie un peu plus casse patte où là il me manque un peu de puissance et surtout de confiance en moi dans les descentes.

Mais malgré tout cela la performance en elle-même n’est pas si mal avec à la clé une 6ème place.

Au mois de mai, cap une nouvelle fois sur le Trail du Bout de Drôme avec ses 39km et 2400m+ sur des sentiers parfois technique. Les sensations n’étaient pas au rendez-vous mais il m’aura servi de tremplin pour la suite.

Au final je passerais la ligne d’arrivée à la 6ème place.

20150509_112717

A partir de là, place à la montagne, la vraie. Celle qui vous pique les cuisses, qui vous fait péter les varices, qui vous fait pousser des poils de partout (ou presque)… Car l’Ice Trail Tarentaise n’est pas une course de p’tites tapettes comme le dirait Didier l’embrouille.

Alors début juin mes semelles ont foulées le parcours du Trail du Gypaète. 40km et 2500m+ au programme sur un parcours splendide. Malgré une météo un peu chaude j’y ai pris énormément de plaisir. Mais toujours ce manque de confiance en moi lors des descentes techniques où je perds beaucoup de temps. Mais c’est avec plaisir que je monterais sur le podium en prenant la 3ème place mais malheureusement acquise à cause de la blessure dans le dernier kilomètre d’un coureur me devançant.

FB_IMG_1433937956491

wpid-wp-1433947290944.jpeg

La suite jusqu’au premier rendez-vous de l’année sera une succession de sortie en montagne avec un plaisir monstre grâce à des panoramas plus jolis les uns que les autres.

La Tournette, la Scia, Pic Blanc, Mont Buet en courant et Grand Colombier, Semnoz, col de la Forclaz, de Porte, du Coq, du Cucheron, l’Alpe d’Huez en vélo… Bref du bonheur par pack de 12 !

DSC_0022_2

DSC_0045_6
DSC_0074

DSC_0090_1

DSC_0031_4

Mi-juillet, l’Ice Trail Tarentaise. 60km et 5000m+ de bonheur pour certains et d’enfer pour d’autres. Des passages à plus de 3000m d’altitude, des crevasses sur échelle horizontale…

De bonnes sensations en début de course puis des étourderies à répétitions. Une frontale qui déconne, un oubli de bâtons qui me vaudra un aller-retour gratuit et plus d’un quart d’heure de perdu… Puis un manque de sang-froid suite à cet oubli qui me vaudra une hypoglycémie. Et avec tout cela je n’étais plus dedans comme je l’aurais dû. J’étais donc en mode rando-sportive en quelques sortes.

Mais même avec ces aléas et si je sais que j’aurais pu faire beaucoup mieux j’y ai prit un pied d’enfer grâce à un parcours engagé que l’on ne rencontre que trop peu souvent.

Au final ce sera la 37ème place, et 12ème français, qui me tendra les bras, ex-aequo car il parait que le plaisir ne vaut que s’il est partagé.

11794480_505651422916497_5978409108722638623_o

Après m’être octroyé quelques jours de repos c’est en famille que nous avons établis nos quartiers dans les Pyrénées, à Saint Lary Soulan, pour nos vacances au mois d’août. Histoire de passer quelques bons moments en famille mais aussi de remettre la machine en route en vue de l’Endurance Trail.

Pendant ce séjour j’ai pu accrocher un dossard lors du Trail de Val Louron. 12,5km/825m+ et seulement 375m-. Une course de montagne, au lendemain d’une bonne séance de vma faite au tour du lac de l’Oule à 1850m d’altitude… Du coup pas de très bonnes sensations, mais le but était de faire un bon entraînement. Au final je prends la 7 ème place.

wpid-wp-1441214759609.jpeg

 

Puis en septembre je verrais enfin le parcours de la Ronde de Crussol. Depuis le temps que je voulais courir ce trail qui emprunte les sentiers de mon enfance. Crussol, monument du bassin valentinois. A même pas 5km de la maison et de la famille.

Sur ces 48km et 2150m+ le but était de faire un départ prudent et de mettre un gros rythme sur la 2ème partie du parcours. Mais malheureusement une lourde chute me marquera au fer rouge dès le début de course sur les crêtes de Crussol. Une grosse douleur à la main gauche, au pied et à la hanche.

Mais une fois que je suis lancé j’ai souvent du mal à m’arrêter, malgré les douleurs parfois. Je prendrais quand même la 3ème place de cette belle course de préparation.

Pour cette fin de prépa c’est en face de chez moi que j’ai le plus souvent couru. Dans le Bugey. Et même si cette prépa ne sait pas forcément déroulée comme je l’aurais souhaité je suis parti pour Millau avec une certaine confiance.

L’Endurance Trail, fin octobre. Pas moins de 100 bornes et 4900m+ à travers les Causses.

De supers sensations en débuts de course. Puis à vouloir faire la malin, on finit dans le ravin. Après avoir mené la tête d’un groupe en chasse derrière le podium, je me prends un petit coup de bambou.

Mais en gardant ensuite la tête sur les épaules je fais une bonne fin de course en prenant la 6ème place une nouvelle fois, ex-aequo histoire de faire connaissance avec un coureur que je ne connaissais pas.

 

Ah oui, j’allais oublier la Saintélyon…  Au départ il n’était pas prévu que je passe par cette course nocturne. Puis le Team Terre de Running Bourgoin faisant une équipe pour le relais à 4 mon nom était marqué sur la liste des participants. Mais, comme à mon habitude, quelques jours avant le départ j’ai dû une nouvelle fois rebrousser chemin. Le boulot me demandant beaucoup de temps je n’ai pas pu m’entraîner et je n’étais même pas sûr de pouvoir être libéré le jour J.

Puis le jour en question, à 15h, un coup de fil m’annonce qu’un des coureurs de l’équipe (Youssef)  vient de se blesser et qu’il manque quelqu’un pour emmener le 2ème relais.

Du coup je me suis retrouvé au milieu de milliers de coureurs un samedi soir peu avant minuit, heure à laquelle l’apéro touche à sa fin et que l’on décide dans quel endroit nous allons finir la nuit.

Alors c’est après avoir repris quelques kilos mais aussi quelques grammes d’alcool que je m’élancerais sur les 13km et 450m+ du 2ème relais. Au final nous prendrons tout de même la 6ème place. Mais le plus important était de prendre du bon temps et de rigoler en bonne compagnie.

12322829_520474888118106_265204518291687203_o

Voilà, une première partie de saison avec un premier objectif où les sensations sont restées mitigées tout en me remettant de mes blessures hivernales.

Puis une dernière partie où le plaisir était au rendez-vous dans tous les domaines.

Mais qui aura laissé des traces. Lorsque j’ai chuté sur le Trail de Crussol je me suis fait une entorse à la main gauche qui au jour d’aujourd’hui n’est toujours pas guérit. Mais également lors du choc, mon rein droit c’est contracté et à force de compensation une inflammation de l’épine de la crête iliaque (une tendinite au niveau du psoas pour faire simple) me gêne toujours. Si bien que j’ai été obligé de broder suivant les sensations jusqu’à présent. Mais tout à l’air de rentrer dans l’ordre petit à petit grâce à l’utilisation d’huiles essentiels et d’étirements ciblés.

 

Au jour d’aujourd’hui le programme course de 2016 est bien entamé et ne devrait pas beaucoup bouger. Il sera dévoilé d’ici quelques jours.

Les entraînements commencent à reprendre et les charges vont augmenter. La neige refait son apparition du coup les skis vont ressortir de la cave.

12310512_540218982793074_6359676274098628347_n

Vivement !

Pour finir je tenais à remercier tous ceux qui m’ont supportés, encouragés, suivis de près ou de loin.

Mon sparring partners, mon fils, pour m’avoir accompagné sur certaines séances avec son vélo.

Ma famille pour mes absences à la maison lors des courses.

Mes parents pour leur présence sur les courses afin de faciliter les ravitos et tout le reste.

Greg et Terre de Running pour leur soutien matériel grâce à leur partenariat.

Cyrille pour le shooting photo.

Puis tous les autres avec qui je partage ces bons moments.

wpid-wp-1447574475790.jpg

logo-part-2014-09-26-15-logo-part-2014-08-16-03-vertical__no6bzb

Publicités

10 réactions sur “On tourne la page sur 2015!

  1. Même si la performance à relativement fait défaut en 2015 l’essentiel était présent, à savoir le plaisir !
    Je te souhaite à minima la même chose pour 2016. Bonne (re) montée en charge et à très bientôt pour de nouvelles aventures 😉

  2. Tous mes meilleurs vœux à toi et ta famille !
    Tu as fais une très belle saison, je te souhaite une année « trailesque » pleine de jolie perf mais surtout pleine de plaisir 😉

    • Merci beaucoup Will.
      Et à mon tour je vous souhaite une merveilleuse année.
      En espérant te revoir bientôt. Un off ou sur un trail.
      Ou si tu passes dans le coin n’hésites pas à faire signe et venir boire un verre à la maison.
      Tu sais où tu vas courir cette année,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s