Corrida de Culoz 2016: ou comment passer du coq à l’âne…

CORRIDA affiche_2016

Il y a un peu moins d’un mois j’en terminais avec l’Ultra des Coursières et ses 103km pour 4200m+.
Depuis j’ai retrouvé le chemin des entraînements après quelques jours de repos et de reprise.
Petit à petit le dénivelé va devenir plus conséquent. Mais tout d’abord je voulais retrouver un peu d’intensité avant de me relancer sur des efforts plus longs.
Intensité, vitesse,… Le genre de truc qui ne me fait pas rêvé. Mais si je ne veux pas être trop « diesel » il faut bien passer un peu du côté obscur.


Il y a 2 semaines justement, c’était le genre de travail que j’avais prévu de faire. Mais un manque d’envie mêlé d’un mal de jambes et de fatigue me clouaient sur le canapé de la maison.
Les dernières séances m’ont fait mal à la gueule, notamment celle de la veille.
Bref, je me dis que si j’étais avec un petit groupe pour que ma séance se passe bien ce serait pas mal.
Et puis je fouille vite fait sur internet et je tombe sur une affiche de la Corrida de Culoz. Et là je dis « banco ». 6000m à faire à bloc, à priori…
Juste le temps de faire mon sac car le départ est dans 2h.
J’arrive donc au pied du Grand Colombier après un peu plus de 30′.
Je file m’inscrire avant de partir pour un petit footing de 45′ sur les hauteurs de Culoz, sur les pentes du Grand Colombier. Histoire d’engranger quelques kilomètres et un peu de dénivelé.
18h30: Nous sommes sur la ligne de départ. Et à vrai dire il n’y a pas foule.
Je suis derrière quelques coureurs et j’attends le top départ.
Et paf, pastèque! Le départ justement. Tout le monde prend leurs jambes à leur coup.

image

3 coureurs se font la malle. Je suis enfermé et ne peu pas passé. Je me dis que j’ai le temps et qu’avec les petites bosses du parcours il faut être patient.
Au bout de 2′ environ l’écart s’est fait devant et mon cerveau se met à fonctionner (oui, oui ça m’arrive…) et me dit: <>.
Du coup, pour une fois, je l’écoute. Je pousse un des coureurs qui me faisait barrage et accélère pour tenter de faire la jonction. L’écart est déjà d’une quinzaine voir une vingtaine de seconde.
Rapidement, dans une petite descente je reviens sur le 3ème. Puis nous empruntons des petits chemins avec quelques relances. Je reviens sur le 2ème.
L’écart avec la tête de course n’évolue pas. Nous arrivons sur une première côte. D’abord goudronnée puis nous empruntons le chemin du cimetière. Environ 1200m et 120m+.
Le coeur monte bien mais les jambes brûlent. Les petites raideurs des quadris et des mollets me rappellent que j’ai dû bien bosser cette semaine.
Arrivé en haut, il faut redescendre… Cette fois nous retrouvons la route. La fameuse route qui mène au Grand Colombier, bien connue des cyclistes. Là nous redescendons pour retrouver les faubourgs de Culoz. Les habitants sont là pour nous encourager et après avoir passé pas mal de relances de nouveau la route s’élève.
Mes jambes n’en demandaient pas tant. Mon cerveau me dit de tout arrêter et de partir par le sentier juste à gauche qui monte en direction du Grand Colombier pour une sortie de 2 ou 3h. Je décide de ne pas l’écouter. Bien m’en prendra.
Nous retrouvons dans cette fin d’ascension un petit chemin avant de redescendre.
Et rapidement, après de nouveau quelques relances j’aperçois la ligne d’arrivée.
Le coureur de tête m’a repris quelques secondes. Derrière je ne vois personne.
Après 23’04 » pour ses 6km et 170m+ (ufffff!) je passe la ligne à la 2ème place.
En voilà une bonne séance d’entraînement finalement.
Et pour clôturer l’affaire, une petite rallonge à vue le jour. Il faut bien rentabilisé le déplacement.

image

Enfin viendra le traditionnel podium avant de rentrer à la maison et savourer quelques bières avec les burgers maison. Ca a du bon d’être celibataire le temps d’un week-end.
Voili, voilou! Une course qui m’aura permit de travailler le seuil anaérobie mais aussi les guiboles.
Mais vivement les grosses séances montagnes.
En attendant on fait se qu’il faut pour la récup!

image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s